Cinéma

PopCorn and Date : Le père Noël est une ordure.

Comment parler de Noël sans parler de ce film culte.  On adire l’humour cinglant de la troupe du Splendid.

L’histoire

Soir de Noël burlesque où, à la permanence téléphonique parisienne de SOS Détresse Amitié, des bénévoles sont perturbés par l’arrivée de personnages marginaux et farfelus, qui provoquent des catastrophes en chaîne.

Au fil de la soirée, Pierre Mortez et Thérèse reçoivent tour à tour la visite : de leur voisin bulgare, M. Preskovitch, qui leur présente des spécialités gastronomiques de son pays toutes aussi infectes les unes que les autres, de Katia, un travesti homosexuel désespéré, de Josette, la « petite protégée » de Thérèse ainsi que de Félix, fiancé miteux de Josette (individu violent au sein du couple et voleur invétéré) déguisé en père Noël, sans oublier Mme Musquin coincée dans l’ascenseur à deux reprises et les récurrents coups de fil de l’obsédé qu’on ne voit jamais. Alors que tout semble redevenir normal, Josette, pour vider le pistolet de Félix et le rendre inoffensif, abat malencontreusement le dépanneur de l’ascenseur à travers la porte.

Josette et Félix découpent le cadavre en morceaux et les emballent dans des cadeaux. Ils se rendent par la suite au zoo pour jeter les morceaux de viande dans les enclos des animaux carnivores.

La joyeuse équipe du Splendid adapte au cinéma leur pièce éponyme avec l’aide de Jean-Marie Poiré. Les gags et les répliques (cultes) s’enchaînent. Le père Noël est une ordure est une comédie burlesque réjouissante.

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply

%d blogueurs aiment cette page :